Echanges internationaux

Les termes définis dans le jumelage entre les associations malgaches (M’GT) et françaises (MM’IZA) ont permis d’ouvrir des champs de dialogue et de réflexion sur la thématique de l’échange international : chacun agit ainsi pour son pays, dans son pays, avec des valeurs de solidarité et de respect culturel ancrées dans une charte éthique commune. Cela implique donc une communication régulière entre les acteurs des deux pays pour débattre des schémas d’actions dans la mise en place des activités. Les modalités concrètes de cet échange passent par l’envoi réciproque de rapports mensuels, de discussions en ligne, de déplacements professionnels des responsables dans le pays de leurs homologues et de missions d’adhérents français à Ampahantany.

Les échanges, sur le plan individuel, supposent plus largement la découverte de l’Autre, de sa culture, et privilégient la solidarité comme moteur de cette volonté de compréhension. Cette découverte implique, en accord avec la pudeur malgache, une approche douce et pondérée, tandis que les chantiers internationaux représentent, de façon directe et concrète, un lieu de rencontre collective motivée par le travail.

L’apport de compétences ne constitue pas systématiquement un catalyseur ou une finalité, et les moments de partage relèvent autant de chantiers planifiés que d’initiatives personnelles.

D’ici à là-bas

En 2014, Bernard, Kinésithérapeute également versé dans la médecine chinoise, est venu à Ampahantany partager ses compétences avec Séraphin, l’agent de santé local. Il a notamment travaillé sur la technique des ventouses pour soulager les maux des habitants soumis à maints travaux de force – qui viennent régulièrement au centre de santé pour des douleurs musculaires, et dans un état général de grande fatigue. Les ventouses ont, semble t-il, efficacement et avantageusement remplacé les anti-inflammatoires jusqu’ici préconisés.

Et pendant que Bernard oeuvrait au centre de santé, Danielle, sa femme, travaillait dans la coopérative à l’optimisation des cultures.

De Là-bas à Ici

Fin 2014, dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale, l’association a diffusé un film documentaire réalisé par le responsable de communication de l’association – pour lequel celui-ci avait passé trois mois à Madagascar, fin 2013, à suivre les équipes M’GT et MM’IZA sur le terrain. Pour la promotion du film et l’animation des débats qui prolongeaient chaque séance, l’association a reçu Christophe Rakotonirina, directeur exécutif de M’GT. Il a pu rencontrer les adhérents de la Rochelle et de Corrèze à l’occasion des séances en province, et les jeunes engagés dans les projets éducatifs de l’association, sur Argenteuil.